Accueil > Français > Des ressources pour comprendre et agir pour l’environnement > Environnement : 2-La renaturation

Environnement : 2-La renaturation

jeudi 27 janvier 2022, par La graine

Toutes les versions de cet article : [English] [Français]

Agir et apprendre

Apprendre sur l’environnement

Public

Associations - Entreprises - Particuliers - Institutions - Établissements scolaires

Type

Vidéos sur des thèmes environnementaux

Comment redonne t-on des couleurs à la nature ? La renaturation aide à la restauration d’un écosystème. Vidéo.

Présentation

Voici un récapitulatif en vidéo. Le script et les sources sont fournis à la suite.

Vidéo de présentation

Suite aux constatations vues dans la première partie, comment peut-on agir ?
La renaturation aide à la restauration d’un écosystème.

Avec voix
Sans voix

Participer

Vous voulez traduire la vidéo ou cet article ? Rejoignez-nous dans « Bénévolat » (en haut à droite).

Script

Le script de la vidéo en français.

Sources

Notes techniques

Les documents svg sont réalisés avec Inkscape.
La vidéo est montée avec Kdenlive, disponible sur Linux (« Random Swish Wipe » a été ajouté pour les transitions :https://store.kde.org/p/1675129/).

Améliorations pour une version 3

  • Dans les corridors écologiques, parler de la trame noire, brune et air.
  • Ajouter Voix : François Dumas dans les crédits.
  • Mettre grésillements jusqu’à la fin ?

Définitions

Renaturation

La renaturation consiste à « réparer » des dégâts environnementaux. Cette pratique de gestion restauratoire, va étudier les perturbations écologiques d’un milieu, afin de déterminer comment intervenir pour obtenir un écosystème équilibré et sain. Cela peut faire intervenir une dépollution, une réintroduction d’espèces vivantes, la mise en place d’infrastructures, la prise en compte de corridors écologiques [1] (comme des trames vertes, bleues ou noires [2] , des habitats adaptés aux espèces vivantes...) ou encore la destruction ou le déplacement,..., d’éléments artificiels (routes, bâtiments...)
La renaturation implique une bonne connaissance des interactions des espèces et de leur milieu. Il y a eu dans le passé, des interventions humaines qui ont pu être catastrophiques, malgré des bonnes intentions. Sachons tirer des leçons du passé.

Gestion restauratoire

La gestion restauratoire est un mode « proactif » de gestion sur des milieux dégradés (naturels, semi-naturels, industriels ou urbains) avec l’objectif d’y restaurer la biodiversité, le bon état écologique, un paysage de qualité ou un état disparu (milieu ouvert ou boisé, humide, ou naturellement acide par exemple...). Dans le domaine environnemental, l’objectif premier est la renaturation, que le gestionnaire cherche à faciliter et accélérer [3].

Si le milieu est profondément touché et n’est pas autonome après restauration, une phase de gestion conservatoire peut avoir lieu.
La gestion conservatoire est un mode de gestion des milieux naturels ou semi-naturels qui a pour but de rétablir la biodiversité sur les sites profondément dégradés [4]. Cela peut prendre de nombreuses formes, telles que la fauche, l’utilisation d’herbivores, la conservation de graines ou la plantation de cultures par exemple.


[1Les corridors écologiques relient plusieurs espaces naturels pour assurer un continuum écologique

[2La trame verte relie des espaces naturels terrestres, la bleue relie des espaces naturels aquatiques, la noire relie des espaces empruntés par les espèces nocturnes

Forum

Tous les messages postés ici seront visibles par tout le monde !
Si vous souhaitez nous envoyer un mail privé, merci de passer par la page "contact".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.