Accueil > Français > Des ressources pour comprendre et agir pour l’environnement > Environnement : 1-L’approche scientifique

Environnement : 1-L’approche scientifique

lundi 17 janvier 2022, par La graine

Toutes les versions de cet article : [English] [Français]

Agir et apprendre

Apprendre sur l’environnement

Public

Associations - Entreprises - Particuliers - Institutions - Établissements scolaires

Type

Vidéos sur des thèmes environnementaux

Introduction à l’approche scientifique concernant l’environnement. Quel est le constat de la science sur l’état de notre environnement ? Vidéo.

Présentation

Voici un récapitulatif en vidéo. Le script et les sources sont fournis à la suite.

Vidéo de présentation

Quel est le constat de la science sur l’état de notre environnement ?

Avec voix
Sans voix

Participer

Vous voulez traduire la vidéo ou cet article ? Rejoignez-nous dans « Bénévolat » (en haut à droite).

Script

Le script de la vidéo en français.

Sources

Notes techniques

Les documents svg sont réalisés avec Inkscape.
La vidéo est montée avec Kdenlive, disponible sur Linux (« Random Swish Wipe » a été ajouté pour les transitions : https://store.kde.org/p/1675129/).

Améliorations pour une version 3

  • Les sciences de l’environnement étudient celui-ci. (utilisation du pluriel)
  • Avec le commensalisme, du latin « compagnon de table » seul une des deux espèces tire bénéfice de l’association. (et non pas neutre)

Quelques définitions

Les termes suivants ne sont pas dans un ordre alphabétique, mais dans un ordre logique. Un terme introduisant les suivants. Ils font partie des recherches ayant amené au script.

Science de l’environnement

La science de l’environnement ou science environnementale a pour but de mieux appréhender l’environnement à travers l’utilisation de diverses disciplines telles que les sciences naturelles, l’histoire, la géographie, la géologie...
Si certaines disciplines sont plus connues (la physique, la chimie, la biologie, l’écologie, la géographie, la climatologie, la toxicologie...), d’autres le sont moins de nom (la pédologie, la géomorphologie, l’écologie rétrospective, l’histoire environnementale...) [1]. L’alliance de tous ces domaines permet une meilleure compréhension de comment notre environnement évolue et, entre autre, quelle est la responsabilité de l’activité humaine dans cette évolution.

Écologie

Il y a parfois quelques confusions lorsque l’on parle d’écologie.
En effet, le terme écologie peut avoir une connotation politique. Cependant, ici nous parlerons uniquement d’écologie scientifique (le travail d’écologues) et non pas d’écologie politique (le projet des « verts », des « écologistes », des « écolos » ou d’autres dénominations selon les pays).

L’écologie est une science qui étudie les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu. On appelle l’ensemble des êtres vivants, du milieu et des interactions un écosystème.
Le terme « écologie » est composé de « éco » et « logie » soit en grec « οἶκος » (l’habitat, la maison) et λόγος / lógos (le discours) [2]. Le discours dans ce sens signifie « la raison », « l’argumentation », « la relation ». Ainsi l’écologie décrit, suite à des observations, les relations des êtres vivants dans leur habitat.
L’écologie est une partie intégrée à la science de l’environnement (ou science environnementale) [3].

L’écologie est une science descriptive. Elle étudie pour comprendre par l’observation, la collecte de données ou encore le traitement des données comment fonctionne tout ou une partie d’un écosystème. Le terme descriptif s’oppose au terme prescriptif, qui implique une action. À ce propos, l’intervention de l’être humain sur la nature par l’importation d’espèces non endémique (qui viennent d’ailleurs), a causé, à plusieurs reprises, des dégâts importants. Il est donc important de comprendre un maximum par une science descriptive, plutôt que de passer directement à l’acte sans observer et ainsi risquer de dérégler un écosystème.

Écosystème

Un écosystème est un ensemble formé par une communauté d’êtres vivants en interaction (biocénose) avec son environnement (biotope) [4].
Le terme biocénose provient de βίος, bios (« vie »), et κοινός koinós (« communauté ») [5].
Il ne faut pas confondre la biocénose et le biote. Le biote est l’ensemble des organismes vivants dans un habitat, mais la biocénose aussi définit leurs interactions, leurs organisations...
Le terme biotope provient de βίος / bíos, (« vie »), et τόπος / tópos (« lieu ») [6]. Topos que l’on retrouve dans le terme « toponymie » (l’étude du nom de lieu).

Biome

Un biome (du grec βίος, bios, bio = vie), appelé aussi macroécosystème, aire biotique, écozone ou encore écorégion [7] est un ensemble géographique de grande taille avec des espèces vivantes similaire prédominante.


[2En rhétorique logos est lié à la logique, l’argumentation. Pathos est lié aux sentiments, aux émotions. Ethos est lié à la crédibilité de l’interlocuteur. Ces trois éléments sont utilisés pour persuader son public

Forum

Tous les messages postés ici seront visibles par tout le monde !
Si vous souhaitez nous envoyer un mail privé, merci de passer par la page "contact".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.